Sommaire

 

Pendant l’allaitement, il est possible de ressentir une douleur et de voir son sein devenir rouge. Il s’agit peut-être d’une mastite. Atteinte le plus souvent bénigne, celle-ci peut tout de même cacher un mal plus grave comme un cancer du sein. Il est important de consulter un médecin afin qu’il pose un diagnostic précis.

Toutes les infos maintenant.

Symptômes d'une mastite

La mastite est une inflammation de la glande mammaire, en général unilatérale, qui peut être aiguë ou chronique.

Elle peut survenir :

  • pendant l’allaitement : on parle alors de mastite puerpérale ;
  • à une autre période de la vie d’une femme : on parle de mastite non puerpérale.

La mastite aiguë est généralement observée au début de l’allaitement, plus précisément au cours des 3 premières semaines :

  • À l’origine, une bactérie s’introduit par une crevasse de mamelon.
  • Le sein s’engorge : il prend une couleur rouge, devient chaud et douloureux.
  • La personne atteinte a de la fièvre et peut ressentir de la fatigue.

La mastite chronique est, quant à elle, liée à des infections bactériennes répétées ou est causée par un dérèglement hormonal. Les symptômes sont les suivants :

  • une pesanteur du sein ;
  • une déformation du sein ;
  • un écoulement clair.

Mastite : quelles causes ?

Les mastites d’allaitement sont présentes chez 20 à 30 % des femmes qui allaitent. L’inflammation ne dure en général que quelques jours.

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’une mastite pendant la période d’allaitement. Citons :

  • la présence d'une bactérie à la surface du sein, qui s’introduit dans le mamelon par une crevasse ou une fissure dues à l’allaitement ;
  • la stagnation du lait maternel dans le sein en raison d'une fréquence d’allaitement trop faible ;
  • un mauvais écoulement du lait.

En dehors des périodes d’allaitement, la mastite peut être due à :

  • une augmentation de la prolactine (hormone responsable de la sécrétion du lait maternel) ;
  • un diabète sucré ;
  • la syphilis ;
  • la tuberculose ;
  • un traumatisme physique, comme un coup porté à la poitrine.

Traitement d'une mastite d'allaitement

Pendant l’allaitement, voici la marche à suivre pour soulager et faire disparaître la mastite :

  • allaiter fréquemment pour drainer le sein (8 à 12 fois par jour) ;
  • se reposer le plus possible ;
  • appliquer des compresses chaudes sur le sein avant d’allaiter et des compresses froides après avoir allaité ;
  • tirer le surplus de lait si nécessaire, pour que le sein soit bien vide après l’allaitement ;
  • se masser délicatement le sein ;
  • changer fréquemment de position d’allaitement.

Pour approfondir le sujet :