Sommaire

 

Les kilos qui se sont accumulés en cours de grossesse sont parfois difficiles à perdre. Certaines femmes désirent suivre un régime alimentaire pour retrouver plus rapidement leur ligne.

Est-ce incompatible avec un allaitement au sein ? Éléments de réponse dans cet article !

Fin de grossesse : des rondeurs utiles

Les kilos supplémentaires qui s'affichent sur la balance en fin de grossesse sont liés à plusieurs éléments :

  • le poids du bébé en lui-même ;
  • le poids du placenta et du liquide amniotique ;
  • l'accroissement de volume de l'utérus et des glandes mammaires ;
  • l'augmentation du volume sanguins ;
  • l'accumulation de graisses de réserves.

Les graisses stockées pendant la grossesse contribuent à son bon déroulement, apportant l'énergie nécessaire au développement du fœtus. Une partie de celles-ci sont également destinées à l'étape suivant l'accouchement : l'allaitement du bébé.

Ainsi, le fait de nourrir son enfant incite le corps à puiser dans ces réserves, et différentes études ont pu montrer que les femmes allaitant leur enfant au sein perdent du poids plus rapidement que les mères non allaitantes.

Restrictions alimentaires et allaitement

Pour autant, certaines femmes qui allaitent, n'arrivent pas à perdre les kilos qu'elles jugent superflus et souhaitent adapter leur alimentation afin d’accélérer la perte de poids.

Régime hypocalorique pendant l'allaitement ?

Y a-t-il un danger à limiter ses apports caloriques journaliers ? L'une des craintes est que le développement du bébé allaité soit impacté par le régime maternel, à travers une baisse de lactation.

Une étude menée aux états-unis en 2000 apporte un éclairage sur la question :

  • Elle a porté sur 40 femmes en surpoids, dont l'indice de masse corporelle (l'IMC, qui rapporte le poids au carré de la taille) se situait entre 25 et 30 et qui avaient accouché 4 semaines auparavant. Cette étude a duré 10 semaines.
  • Elles ont été réparties en deux groupes : les femmes du premier groupe ont réduit leur consommation de 500 kcal par jour et ont pratiqué une activité sportive de 45 min, 4 jours sur 7. Les femmes du second groupe ne modifiaient pas leurs habitudes et composaient le groupe témoin.

Les chercheurs ont évalué l'évolution de la courbe de poids des mamans, ainsi que la croissance des bébés. Ils ont constaté que les femmes du premier groupe ont perdu plus de poids que celles du groupe témoin : 4,8 kg en moyenne, contre 800 grammes.

Du côté des bébés, la prise de poids et l'augmentation de taille étaient équivalentes chez l'ensemble des enfants, que leur maman ait suivi un régime ou non.

Il n'est donc pas justifié d'arrêter d'allaiter pour se mettre au régime ! Mais celui-ci doit bien sûr être raisonnable, sans chercher à perdre plus de 2 kg/mois et les régimes trop stricts, déséquilibrés, doivent être évités. Il est conseillé :

  • De réduire la consommation d'aliments trop gras, en friture.
  • D'éviter de grignoter des sucreries et de consommer des boissons sucrées.
  • D'augmenter sa ration de fruits et légumes, et favoriser les viandes maigres.
  • De pratiquer une activité physique régulière.

Polluants dans le lait maternel

Certains polluants que nous ingérons avec notre alimentation ou présents dans l'air que nous respirons s'accumulent dans nos tissus graisseux.

Ainsi, en cas de perte de poids trop brutale, ces produits risquent d'être présents dans l'organisme et de se concentrer dans le lait. Une raison de plus pour préférer un amincissement progressif !

Nos contenus vous aident à bien vous alimenter :

Aussi dans la rubrique :

Allaitement maternel

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider