Sommaire

 

Face à une consommation de tabac qu'elles n'arrivent pas à stopper, de nombreuses mamans renoncent à allaiter leur bébé, pour le préserver des risques associés au passage de substances nocives dans le lait.

Pourtant, les études montrent clairement que l'allaitement au sein permet de diminuer les méfaits du tabac sur la santé des bébés. Explications.

Tabagisme et allaitement

Bébés, des fumeurs passifs

La fumée de cigarettes contient plus de 4 000 molécules, et parmi elles, de nombreuses sont toxiques, irritantes ou cancérogènes.

L'inhalation régulière de fumée de cigarette par un bébé n'est pas sans conséquence sur sa santé et entraîne une augmentation des risques de développement de problèmes respiratoires mais également digestifs, tout en accroissant le risque de mort subite du nourrisson.

Des fumeuses qui allaitent moins

Une étude canadienne a mis en évidence que les femmes consommant du tabac allaitent moins fréquemment leur bébé au sein que les femmes non fumeuses.

Les chercheurs ont également constaté que les fumeuses qui allaitent leur bébé le font sur une plus courte période.

Influence de la nicotine sur le lait maternel

La nicotine contenue dans le tabac diminue la sécrétion de prolactine, hormone produite par l'hypophyse antérieure et qui stimule la production de lait chez la femme allaitante. Elle entraîne donc une baisse de la sécrétion lactée. De plus, elle altère sa qualité, diminuant son taux de lipides.

La nicotine passe dans le lait et produit des effets sur l'enfant :

  • elle occasionne des troubles digestifs : nausées, vomissements, douleurs abdominales ;
  • elle a un impact sur la pression sanguine et le rythme cardiaque du bébé ;
  • elle le rend irritable.

Ces conséquences ne doivent cependant pas conduire à renoncer à l'allaitement maternel, car celui-ci exerce un effet protecteur pour la santé de l'enfant, s'opposant aux méfaits du tabac.

Effet protecteur de l'allaitement contre le tabac

Contre les problèmes respiratoires

Une étude australienne de 1990 a mis en évidence le risque accru de développement de maladies respiratoires chez les enfants dont les mères fumaient, même lorsqu'elles n'avaient pas consommé de tabac pendant la grossesse, mettant en lumière l'impact du tabagisme passif.

Ils ont également constaté l'influence de l'alimentation de ces enfants : les bébés nourris au biberon avaient sept fois plus de risques de développer ces pathologies respiratoires que les bébés allaités au sein par leur mère.

Une étude norvégienne de 1996 s'est quant à elle intéressée à l'influence de la durée de l'allaitement maternel. Les chercheurs ont constaté que si le tabagisme augmente le risque de développement d'infections des voies respiratoires basses (comme la bronchiolite, la bronchite aiguë...) chez le bébé allaité sur une courte durée (0 à 6 mois), il n'a pas d'impact en cas d'allaitement prolongé au-delà de 6 mois.

Contre les coliques

Une étude menée au Pays-Bas portant sur des nourrissons âgés de 1 à 6 mois a montré que les enfants de mères fumeuses souffrent deux fois plus fréquemment de coliques que les enfants de mères non fumeuses.

Mais lorsque les mamans fumeuses allaitaient leur enfant, l'augmentation du risque devenait non significative.

Effets néfastes du tabac : comment les limiter ?

Des mesures peuvent être prises pour diminuer au maximum l'exposition du bébé au tabac :

  • La maman peut réduire sa consommation de cigarettes, car les méfaits augmentent avec la quantité de tabac consommée.
  • Il est préférable de fumer juste après la tétée. Un délai de deux heures avant une nouvelle tétée permet de réduire la quantité de nicotine qui passe dans le lait.
  • Il est indispensable de fumer à l'extérieur de la maison, à distance de l'enfant.

Enfin, différentes aides sont disponibles pour accompagner l'arrêt du tabac :

  • Les professionnels de santé, médecins traitant, gynécologues, sages-femmes sont disponibles pour fournir des conseils et éventuellement prescrire des substituts nicotiniques, sous forme de patchs et de pastilles, qui ne sont pas incompatibles avec l'allaitement.
  • Tabac info service, avec une ligne téléphonique : le 39 89.

Pour arrêter de fumer, nos contenus sont là pour vous aider :

Aussi dans la rubrique :

Allaitement maternel

Sommaire