Sommaire

 

Certaines plantes sont utilisées par les femmes depuis des siècles pour stimuler la production de lait lorsqu'elles nourrissent leur enfant au sein.

Si ces galactogènes, pris sous forme de tisane, ne sont pas le pilier de l'allaitement, ils peuvent apporter une aide momentanée pour booster la lactation. Petit tour d'horizon.

Tisane d'allaitement : pour quoi faire ?

Dans la plupart des cas, une femme produit suffisamment de lait pour nourrir son bébé, si celui-ci stimule suffisamment la glande mammaire par des tétées régulières. Lorsqu'une maman constate une baisse de sa sécrétion lactée, il est important d'en déterminer la cause pour y remédier.

Les tisanes d'allaitement peuvent représenter une aide dans certaines situations :

  • en cas de fatigue ou de stress, qui nuisent à la lactation ;
  • lors de la reprise du travail ;
  • au moment des poussées de croissance du bébé, vers 3 semaines, 6 semaines, 3 mois et 6 mois, où ses besoins augmentent et où il demande le sein plus souvent ;
  • lorsque le bébé souffre de coliques : les principes actifs des plantes aux vertus digestives présentes dans les tisanes d'allaitement passent à travers le lait et les apaisent.

Composition de la tisane d'allaitement

Plantes galactogènes

Les tisanes d'allaitement sont composées d'un ensemble de plantes galactogènes, c'est-à-dire capables de stimuler la production de lait maternel :

  • Le fenugrec (Trigonella foenum-graecum). Cette plante est utilisée depuis des millénaires pour lutter contre des maux très divers, et ses graines sont réputées pour augmenter la production lactée. Elles peuvent donner une odeur de sirop d'érable à la sueur et aux urines et possèdent des effets légèrement laxatifs. La dose conseillée est d'une cuillère à café, infusée dans de l'eau bouillante pendant un quart d'heure.
  • Galega (Gallega officinalis). Cette plante médicinale était utilisée au Moyen-âge pour lutter contre la peste, et dès la renaissance pour ses vertus galactogènes. On utilise ses parties aériennes (tiges, feuilles, fleurs). Elle entraîne une baisse du taux de sucre dans le sang, prudence donc en cas de diabète. La dose journalière maximale à ne pas dépasser est de 20 g/ litre.
  • Alfalfa (Medicago sativa). La luzerne est une plante commune en Europe, riche en nutriments. Ses parties aériennes sont utilisées en phytothérapie pour leurs propriétés reminéralisantes et stimulantes pour la lactation. Pour profiter des ses bienfaits, il est également possible de consommer ses graines germées. Elle est contre-indiquée chez les femmes souffrant de lupus érythémateux.
  • L'ortie (Urtica dioica). Cette plante tonifiante permet de lutter contre différents troubles qui affectent les femmes (règles douloureuses, ostéoporose...). Ses feuilles, en infusion, stimulent la production de lait. Elle peut aussi être consommée en soupe.
  • Le chardon béni (Cnicus benedictus). Pris en association avec le fenugrec, il atténue les maux d'estomac parfois déclenchés par cette plante. Son amertume peut le rendre cependant désagréable à consommer sous forme de tisane, mais il existe en gélule.

Certaines plantes galactogènes sont en outre dotées de propriétés digestives. La plupart ne doivent pas être consommées pendant la grossesse.

Plantes contre les coliques

Si votre bébé a des coliques, vous pouvez tenter d'y remédier en ingérant certaines plantes dont les bienfaits seront retransmis par votre lait :

  • Le fenouil (Anethum graveolens). Outre la capacité de ses graines à augmenter la sécrétion de lait, elles préviennent ou apaisent les coliques dont souffrent les bébés.
  • La verveine européenne (Verbena officinalis). Les feuilles de cet arbrisseau possèdent de multiples vertus, et notamment digestives et galactogènes.
  • Le carvi (Carum carvi). Ses graines possèdent des propriétés carminatives, aidant à éliminer les gaz intestinaux et favorisant la digestion.
  • L'anis vert (Pimpinella anisum) ou anis étoilé (Illicium verum) sont souvent présents dans les mélanges disponibles dans le commerce, car ils parfument agréablement le lait et soulagent les spasmes du tube digestif.
  • Le cumin (Cuminum cyminum). Plante galactogène, il possède également des vertus carminatives et antispasmodiques.

Réussissez votre allaitement grâce à nos contenus :

Aussi dans la rubrique :

Allaitement maternel

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider