Allaitement et alimentation

Écrit par les experts Ooreka

Quelle alimentation suivre lorsqu'on allaite est une question qui se pose souvent.

Allaitement : une alimentation saine et équilibrée

Allaitement et alimentation

Comme durant la grossesse, les principes d'une alimentation saine et équilibrée s'appliquent pour toute la durée de l'allaitement.

Pour que le lait soit de bonne qualité, il est conseillé de privilégier :

  • les sources de protéines : viandes, poissons, œufs, céréales, etc.
  • les sources de calcium : produits laitiers,
  • les sources d'acides gras essentiels : huile de noix, colza, etc.
  • les sources de vitamines : fruits et légumes frais.

En ce qui concerne les quantités, le plus simple est d'écouter sa faim.

Quelle boisson lors de l'allaitement ?

Il est important de boire beaucoup d'eau lorsqu'on allaite car cela va contribuer à une bonne production de lait. Là encore, il est important d'écouter sa soif !

Il est formellement interdit de boire de l'alcool lorsqu'on allaite. Le thé et le café ne doivent être pris qu'en petite quantité car la théine comme la caféine passent dans le lait.

Alimentation et allaitement : ce qu'il faut éviter

Si les bonnes choses (sels minéraux, anticorps...) passent dans le lait maternel, les mauvaises peuvent également passer...

En effet, la nicotine, l'alcool, la théine, la caféine et la plupart des médicaments passent dans le lait maternel. C'est pourquoi il ne faut pas consommer d'alcool ni fumer lorsqu'on allaite (le tabagisme passif est également nocif pour le bébé).

En ce qui concerne les médicaments, il faut toujours demander l'avis d'un médecin avant de les prendre.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !