Sommaire

Favoriser la lactation

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

L'allaitement au sein est de plus en plus choisi par les jeunes mamans. Complètement naturel, idéal pour le bon développement du bébé, l'allaitement est aussi un moment privilégié de partage entre la maman et son bébé.

Mais si l'allaitement est un idéal pour beaucoup de femmes, dans la pratique, il ne se déroule pas toujours comme sur le papier. Pour qu'il fonctionne, il faut notamment que la production de lait soit suffisante.

Comment favoriser la lactation ? On vous dit tout.

1. Mettez bébé au sein

Quand votre bébé tête, sa succion provoque la libération d'une hormone indispensable dans le processus de lactation : la prolactine. Plus bébé tète, plus la prolactine libérée est importante, et plus vous produisez de lait.

Ainsi, la meilleure astuce pour stimuler la production de lait est d'allaiter votre bébé. Simple, n'est-ce pas ? Oui et non. Voici comment être efficace :

  • Mettez votre bébé au sein aussi souvent que possible. Ses besoins peuvent en effet évoluer au fil des jours, en fonction des pics de croissance. S'il éprouve le besoin de téter, proposez-lui le sein (évitez les tétines, par exemple).
  • Allaitez à la demande, sans vous préoccuper de l'horloge ou du nombre de tétées par jour, et sans regarder votre montre. Votre bébé et votre production de lait vont se réguler au fil du temps.
  • Vérifiez que votre bébé est bien positionné, pour que sa succion soit efficace et stimule la production de prolactine.
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Alternez les deux seins

En alternant les deux seins au cours d'une même tétée, vous stimulez la production de lait.

  • Quand bébé cesse de téter, ralentit le rythme ou s'endort, proposez-lui l'autre sein.
  • Si vous pensez que vous avez moins de lait, pratiquez la « super alternance ». Il s'agit de changer de sein plusieurs fois pendant la même tétée (jusqu'à 4 ou 5 fois). Dès que vous sentez que votre production de lait augmente (quelques jours suffisent généralement), vous pouvez revenir à une alternance simple.

3. Buvez des tisanes d'allaitement

Vous trouverez facilement en pharmacie des tisanes formulées pour améliorer la production de lait. À base de fenouil, de cumin, d'anis, etc., elles peuvent être prises sans aucune contre-indication.

Le fenugrec est aussi très efficace, il peut être pris sous forme de tisane ou de compléments alimentaires (6 gélules par jour).

Demandez néanmoins conseil à votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre quoi que ce soit.

4. Reposez-vous

Votre production de lait dépend aussi en partie de votre état général. Si vous êtes en mauvaise forme physique, ce n'est pas l'idéal.

La fatigue, normale pendant les premiers mois de vie de bébé, ne doit pas être un frein à votre allaitement. Pour cela :

  • Dormez dans la journée pour récupérer des nuits hachées : de petites siestes, en même temps que bébé, sont bienfaitrices.
  • Évitez les couchers trop tardifs à répétitions et les fêtes tous les week-ends.
  • N'en faites pas trop ! Activités en tous genres, sorties, tâches ménagères... ne sont pas forcément à privilégier pendant cette période, faites le tri entre ce qui est indispensable et ce qui ne l'est pas ou déléguez.
  • Mangez et buvez (eau, tisanes...) en quantité suffisante. Ce n'est pas le moment d'entamer un régime amaigrissant !

Aussi dans la rubrique :

Allaitement maternel

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider