Donner son lait maternel à un lactarium

Sommaire

Donner son lait maternel à un lactarium

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Donner son surplus de lait, même modéré et même pour peu de temps, à un lactarium est un geste généreux, infiniment précieux pour des nourrissons fragiles ou malades. Concrètement, les lactariums font tout pour que la réalisation pratique de ce geste soit aussi peu contraignante que possible pour les mamans.

Cette fiche pratique vous explique la marche à suivre pour donner son lait maternel à un lactarium et répond à toutes les questions que vous pouvez vous poser à ce sujet.

Zoom sur le don de lait maternel

D’une qualité nutritionnelle parfaitement adaptée aux besoins du bébé, le lait maternel est le seul toléré par certains nourrissons très fragiles :

  • bébés prématurés ;
  • bébés atteints de certaines pathologies.

Le don de lait maternel à un lactarium permet aux mamans allaitantes qui le peuvent et le souhaitent, d’effectuer un geste simple et généreux en offrant gratuitement leur surplus de lait à ces nourrissons fragiles.

Simple dans sa réalisation pratique, le don de lait maternel est en revanche strictement encadré par la loi et se fait exclusivement au travers d’un lactarium ou banque de lait, qui prend toutes les précautions pour fournir en fin de parcours aux bébés qui en ont besoin un lait de qualité sanitaire irréprochable.

Actuellement, la quantité globale de lait maternel recueillie par les lactariums suffit à grand peine aux besoins des nourrissons concernés. Aussi, tout don est précieux, même un don de 100 ml par jour pendant 15 jours. Si vous pouvez donner 200 ml par jour ou plus pendant 3 mois ou plus, ce n’en sera que mieux, mais rien n’est obligatoire : vous arrêtez quand vous voulez.

1. Vérifiez que vous remplissez les conditions pour pouvoir faire un don de lait

Faut-il avoir beaucoup de lait ?

Il n’y a pas de quantité de lait minimum à fournir.

En pratique, dès lors que vous produisez environ 100 ml de lait par jour en surplus des besoins de votre propre enfant, n’hésitez pas à proposer ce surplus à un lactarium.

Quelles sont les conditions sanitaires à remplir ?

Pour pouvoir donner votre lait à un lactarium, quelques conditions sont nécessaires :

  • Remplir un questionnaire médical, notamment destiné à connaître les traitements médicamenteux que vous suivez, si c’est le cas.
  • Avoir un entretien avec un professionnel du lactarium, qui vous expliquera le processus et vous donnera toutes les recommandations d'hygiène et de conservation du lait.
  • Faire une analyse sanguine vérifiant que vous n’êtes pas porteuse de certaines maladies (hépatites B et C, VIH) transmissibles par le lait. Cette analyse sera répétée tous les 3 mois et vous aurez connaissance des résultats.

Y a-t-il d’autres conditions à remplir ?

Un condition incontournable est d’être équipée d’un congélateur pouvant congeler et conserver le lait dans de bonnes conditions (- 18 °C) et d’y avoir suffisamment de place pour y stocker les biberons remplis (car la collecte du lait par le lactarium aura lieu 1 fois par quinzaine ou par mois seulement).

2. Trouvez le lactarium où donner votre lait

La loi vous autorise à donner votre lait uniquement aux lactariums ou banques de lait habilités. Il en existe à Amiens, Bordeaux, Brest, Cherbourg, Dijon, Lille, Lyon, Marmande, Montpellier, Mulhouse, Nantes, Orléans, Paris, Poitiers, Rennes, Saint Brieuc, Strasbourg et Tours.

Si vous avez du mal à entrer en contact avec le lactarium dont vous dépendez, adressez-vous à l’association des lactariums de France – ADLF, 26 boulevard Brune, 75014 Paris, tél. 01 44 43 58 13.

3. Équipez-vous du matériel nécessaire pour recueillir et conserver son lait

  • Un tire-lait est indispensable : un tire-lait électrique double pompage est le plus confortable et le plus pratique. Le lactarium vous fournit soit le tire-lait, soit une ordonnance pour en louer un en pharmacie (pris en charge à 100 %).
  • Des biberons stériles (120 ou 240 ml), téterelles, tubulures et coquilles vous sont fournis par le lactarium.

4. Recueillez et conservez le lait destiné au lactarium

Les différents lactariums peuvent avoir des préconisations qui diffèrent légèrement. Cette fiche expose les consignes les plus fréquemment données.

Nettoyez et stérilisez le petit matériel

  • Lavez téterelles, tubulures et coquilles avec du détergeant pour vaisselle.
  • Rincez-les abondamment.
  • Puis stérilisez-les à l'eau bouillante.

Lavez-vous les mains avant de manipuler le matériel et de tirer votre lait

  • Lavez-vous les mains et le bout des seins avec un savon non parfumé (par exemple savon de Marseille naturel).
  • Séchez-les avec du papier essuie-tout jetable.

Tirez votre lait

  • Massez un peu vos seins avant de brancher le tire-lait.
  • Installez-vous confortablement et pensez à votre bébé.

Transvasez et conservez le lait recueilli

  • Dès que vous avez terminé de tirer votre lait, transvasez-le dans un biberon stérilisé fourni par le lactarium.
  • Refroidissez le lait en passant le biberon sous l’eau froide.
  • Placez ce biberon au réfrigérateur dans sa zone la plus froide, à + 4° C.
  • Si vous tirez à nouveau du lait dans les 24 h, ajoutez ce lait au biberon placé dans le réfrigérateur.
  • Au bout de 24 h, placez le biberon dans votre congélateur et ne l’en sortez plus jusqu’au passage de l’agent collecteur.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

5. Remettez votre lait au collecteur du lactarium

Remettez les biberons de lait stockés au congélateur à un agent collecteur du lactarium, qui passera à domicile, selon les lactariums :

  • soit une fois par quinzaine ou par mois,
  • soit lorsque vous avez collecté 2 litres de lait.

Le lactarium se charge ensuite d’analyser, pasteuriser et conserver le lait que vous avez fourni, puis de le distribuer aux bébés qui en ont le plus besoin.

6. Arrêtez de donner son lait au lactarium

Vous êtes entièrement libre d’arrêter votre don de lait quand vous le voulez.

Dans ce cas, le personnel du lactarium vient simplement récupérer le matériel prêté.

Matériel nécessaire pour donner son lait à un lactarium

Imprimer
Essuie-tout

Essuie-tout

1 €

Liquide vaisselle

Liquide vaisselle

Environ 2 €

Savon pH neutre

Savon pH neutre

2 € environ

Tire-lait manuel

Tire-lait manuel

Environ 35 €

Aussi dans la rubrique :

Allaitement maternel

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider